Playlist en mode décadence

Allez, pour la détente des oreilles après deux journées de labeur, quelques grosses machines pour gros orchestres –cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-, comme je les aime parfois, et qui caractérisent la plupart des oeuvres qui composent cette playlist, et qui ont toutes été composées dans le premier tiers du vingtième siècle –sauf la 11ème symphonie de Shostakovich, plus récente-.

Playlist06092016

La troisième symphonie de Glière, l’une des plus longues du répertoire classique, est donnée ici dans une version raccourcie –les deux versions dans ma discothèque ont subi ce traitement, sans que je puisse dire que j’en souffre réellement : ça semble très équilibré ainsi– : il s’agit d’une oeuvre à programme, fondée sur la vie légendaire du bogatyr Ilya Mouromets. C’est assez réussi dans son genre, sans rien de révolutionnaire ou de novateur, mais avec quelques envolées mélodiques très efficaces, de beaux cuivres sonores et éclatants et de nombreux contrastes tout au long de l’oeuvre –cliquer sur l’extrait sonore pour découvrir à quoi ça peut ressembler– !

A l’écoute, on se rend compte de la récupération qu’ont pu en faire certains compositeurs de musique de films –il en va d’ailleurs de même pour certains passages très évocateurs des Planètes de Gustav Holst, compositeur anglais comme son nom ne l’indique pas-.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.