French playlist

Une fois n’est pas coutume, la playlist entamée très tôt ce matin n’est composée que de groupes ou artistes français, dont un suisse francophone –cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-, ce qui ne veut pas dire que le Français est l’unique langue employée dan les chansons écoutées : Stephan Eicher, en particulier, chante également en Anglais et en Allemand, et Thiéfaine en latin de cuisine !

L’album de Téléphone, dot la tournée de réformation sous le nom « Les Insus » a connu un énorme succès, est globalement meilleur que dans mon souvenir, la surprise à sa réécoute était très positive. Le premier album de Thiéfaine est déjà totalement loufoque –et peut-être même plus que n’importe lequel de ceux qui lui succèderont, avec des titres comme « L’ascenseur de 22h43 » ou « La maison Borniol », que j’avais complètement oubliée– –cf. extrait 1-. J’ai une tendresse particulière pour le poème de Kipling, traduit par André Maurois, et fort bien rendu par Lavilliers.

Quant à l’album de Stephan Eicher –son troisième, mais le premier qui le rendit populaire, avec deux vrais « tubes » radiophoniques-, c’est une vraie réussite, et même mon préféré de cet artiste singulier –cf.extrait 2 ci-dessous-.

4 réponses sur “French playlist”

  1. Je crois que le Thiéfaine est celui que je pourrais écouter avec le plus de plaisir !

    Mais j’ai eu du mal à me remettre à l’écouter ! Je l’avais vu en concert, quand j’étais en IUT à Tours, c’est dire si ça ne me rajeunit pas, et je m’étais royalement emmerdé !

    1. Scéniquement, ses premiers concerts étaient en effet assez pauvres, et, surtout, très inégaux d’un soir à l’autre; c’est surtout à partir de « Dernière balise avant mutation » qu’il a renouvelé une partie de ses accompagnateurs et que ses concerts ont gagné en densité musicale. maintenant, c’est devenu très pro et largement au niveau de n’importe quel artiste de sa renommée !

      1. On peut en effet s’en rendre compte en regardant les vidéos disponibles de certains de ses concerts récents ! Je crois aussi qu’il a pris en densité quand ses albums, textes et compositions ont gagné en épaisseur, en force ! Même si ces premiers albums restent sympa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.