Nouvelles habitudes… Retour vers l’imprimerie !

WordPress, le système de gestion de contenus servant à l’édition du présent blog, devrait dans quelques temps –moins d’un an selon des rumeurs concordantes qui commencent à se propager assez largement– évoluer très largement pour proposer l’édition de pages selon une logique de « blocs » de contenus, un peu à la manière d’un logiciel de PAO. C’est tout l’objet du « projet Gutenberg » actuellement en phase de tests avancés.

Le cas échéant, je devrai donc, comme d’autres très nombreux utilisateurs, me plier à une nouvelle interface et à une nouvelle méthode de travail –laquelle, pour le coup, me conviendrait aisément, puisque j’utilise avec plaisir de nombreux logiciel de PAO, dont mon préféré, Quark XPress, fonctionne selon cette même logique-.

3 réponses sur “Nouvelles habitudes… Retour vers l’imprimerie !”

  1. C’est une question d’habitude… Tu peux t’amuser à vérifier la simplicité de la chose en comparant, par exemple et sans même parler de PAO, MS Word et Pages dans le cas d’une mise en page complexe : avec le premier, c’est vite ingérable, avec le second, c’est quand même plus aisé.
    Il est est quand même déconseillé d’utiliser l’extension dans le cadre d’un site/blog déjà en ouvre, ça peut occasionner de sérieux bugs, et surtout, ce n’est pas nécessairement compatible, à ce jour, avec tous les thèmes et toutes les extensions et autres widgets… En même temps, je dis ça, je dis rien 😉 Bon courage !!! 😀 Je te retrouve sur l’assistance ! 😀 😀 😀

  2. Oui, bon, j’ai testé 5 minutes l’extension Gutenberg ! Je vais vite la virer !

    Le système de « bloc » pour les pages web, je connais, avec Pingendo ou Mobirise (j’ai refait mon portail avec Mobirise). C’est très pratique, avec quelques limitations, mais c’est très sympa !
    Alors, je ne demande qu’à être convaincu mais je vais attendre la version native et finale de WP !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.