Abandon progressif d’Aperture

Aperture était le logiciel de traitement de photos que j’utilisais jusqu’à très récemment, mais il n’est plus mis à jour par Apple depuis maintenant plusieurs années et il commence, au fil des mises à jour système, à présenter quelques bugs récurrents… Du coup, je dois me résoudre à l’abandonner, sans doute définitivement ! A la place, l’éditeur à la pomme a développé un petit logiciel très utile pour cataloguer ses photos sur un téléphone, une tablette, voire un ordinateur : Photos.app

Sauf que ses fonctions de traitement d’image sont modestes et carrément basiques… Et pourtant, j’ai fini par l’adopter, après en avoir essayé beaucoup d’autres, dont aucun ne gérait avec autant d’aisance un catalogue d’images, parce que des éditeurs extérieurs ont développé des modules de traitement très performants, qui s’interfèrent simplement avec photos.app. –Cliquer sur les images pour les voir en plus grand-.

Du coup, je retrouve presque mes marques, et je peux développer mes fichiers .raw sans perdre trop de mes repères. Comme je vais rarement au-delà de ce traitement global de l’image, ça devrait me convenir pour les années à venir !

2 réponses sur “Abandon progressif d’Aperture”

  1. ouep je suis passé sur Lightroom, mais je regrette Aperture qui était un bijoux. Photo, j’arrive pas à m’y faire ! quant au RAW, de toute manière ils passent par le maitre en la matière, c’est a dire DXO 😉

  2. Salut Gilsoub !!!
    • Il existe un module DxO de traitement des fichiers RAW que tu peux incorporer à Photos.app 🙂
    • Le module RawPower te donne par ailleurs accès au moteur de traitement RAW d’Apple, exactement à l’identique de quasi-feu Aperture 😉 Il est développé par l’ancien responsable du projet Aperture, et on retrouve quasiment les mêmes fonctions qu’avant : très pratique !
    • Photos.app ne me sert donc qu’à la gestion du catalogue de photos, et à l’édition ponctuelle de livres photos, ce qu’il fait très bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.