Mathématiques estivales

Trajet inédit

2002 : c’est le nombre exact de kilomètres parcourus durant ces vacances, y compris le trajet aller-retour ! Ce dernier, afin d’innover et économiser moults euros –46,90 € précisément-, a été l’occasion d’une traversée de la Belgique et du Luxembourg, avant de regagner la France ! –Cliquer que l’image pour voir la carte des contrées visitées en plus grand-.
Je pense que nous avons économisé un peu sur l’essence également, puisque nous avons roulé moins vite que sur les autoroutes françaises… Les autoroutes belges sont assez fréquentées, en assez bon état pour celles que nous avons empruntées, mais les risque d’aquaplaning y sont nombreux et bien documentés -et annoncés préventivement-. Nous n’y avons pas été confrontés, malgré une grosse pluie près de Charleroi…

Jeux de plage : Diablotin : 6 – La plage : 0

J’ai pu jouer quelques parties d’échecs sur la plage, contre des adversaires sympathiques et parfois talentueux. A la fin, j’ai quand même gagné toutes mes parties –dont une assez longue, qui a attiré beaucoup de spectateurs et plein de commentaires bienveillants mais peu éclairés desdits spectateurs…-, et cela m’a permis de bronzer intelligemment ! J’ai aussi aidé un jeune garçon à redresser une situation bien mal engagée en lui conseillant une stratégie d’ensemble un peu offensive : il a même fini par gagner !

Gastronomie locale

J’ai mangé 5 fois des frites, mais c’est quasiment le seul accompagnement proposé dans les restaurants… De plus, elles sont généralement excellentes, bien meilleures que celles qu’on trouve à peu près partout ailleurs ! J’ai aussi mangé 2 fois le meilleur potjevleesch de ma vie, absolument remarquable ! Du coup, je vais essayer d’en cuisiner un aussi bon, mais ce n’est pas gagné ! A cette fin, j’ai quand même ramené de la bière de là-bas : 5 bouteilles, dont 2 de « bière noire », à l’amertume assez marquée –cliquer sur l’image pour goûter cette bière avec les yeux-.

Nouvelles plages

De Calais au Touquet, nous avons nos petites habitudes, mais, cette année, nous y avons un peu dérogé en partant à la découverte de nouvelles plages : pas moins de 4, cette année ! Je n’ai pas compté le nombre de kilomètres effectués à pied sur lesdites plages, les digues ou à travers les dunes, mais, assurément, nous avons marché quotidiennement plusieurs kilomètres. Certains jours, cependant, les promenades sur la plage étaient impossible, pour cause de marée haute. Au demeurant, les coefficients de marée, cette année, étaient assez faibles durant votre séjour : de 57 à 89. J’ai aussi découvert le plus petit « fleuve » de l’hexagone, qui doit mesurer quelques centaines de mètres avant de se jeter dans la mer… –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

Météo

13 : c’est le nombre de jour de soleil durant ces vacances contre 2 jours de pluie seulement ! Exactement comme cela était prévu avant notre départ. Une nuit, la tempête a soufflé assez fort, mais nous étions bien à l’abri… Néanmoins, la côte anglaise était moins visible cette année que l’an passé, même si j’ai pu ramener quelques photos des falaises blanches d’en face –cliquer sur l’image pourvoir en plus grand des moutons français paissant face à l’Angleterre– ! Un jour, à Wimereux, la mer était si démontée qu’elle partiellement inondé la digue et qu’elle se jetait dans le fleuve : on attend plutôt le contraire, d’habitude…

2 réponses sur “Mathématiques estivales”

Répondre à Cristophe Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.