Un live tonique et revigorant !

L’album, qui contient 3 CD et présente une grande partie du répertoire de feu Téléphone, est sorti vendredi –qui donc a dit que je n’écoutais que de vieux rogatons ?– et, très honnêtement, il est absolument jouissif ! J’avais eu l’occasion de voir quelques images de leur tournée mais n’avais pu me rendre à leur concert lorsqu’ils sont passés ici… Ce triple-album et le très bon documentaire TV d’hier soir me le font presque regretter ! –Cliquer sur les images pour les voir en plus grand-.

On entend en effet une joie de jouer ensemble réelle et communicative, mais aussi une liberté dans l’interprétation bien plus grande qu’à l’époque de leurs concerts sous leur autre nom, resté célèbre.
Visiblement, trente ans de métier en plus, la maîtrise d’autres genres plus variés –notamment chez Jean-Louis Aubert– au gré de l’évolutions de leurs carrières respectives et une sorte d’amitié retrouvée permet aux deux guitaristes de développer une complicité vraie et une complémentarité bien plus grande qu’auparavant. Le batteur reste performant et percutant, le nouveau bassiste est très bon, bien meilleur que la bassiste originelle –les lignes de basse ne sont guère plus complexes, la musique ne le demande pas, mais s’avèrent plus variées– et le son est bien meilleur que dans l’horrible –soniquement parlant– « Téléphone : Le Live ». L’énergie, quasi juvénile par moments, est toujours là, sans la lassitude des dernières apparitions du groupe dans sa forme première.

Bref, c’est comme avant, en mieux… Une très bonne surprise, qui m’a rajeuni, l’espace d’un instant, de trente ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.