Johnny d’Ormesson sont morts !

Et toute la France devrait pleurer !?

Hier matin, les radios rendaient un hommage appuyé à Jean d’Ormesson, académicien-philosophe-éditorialiste-polémiste-ex-directeur adjoint d’un grand quotidien de la presse matinale, décédé à plus de 90 ans. Bavard impénitent et brillant, Jean d’Ormesson exprimait ses idées, fondée sur une culture vraisemblablement prodigieuse, dans une langue claire, élégante et châtiée, et faisait preuve, surtout, d’une vraie aptitude au bonheur, tout en misant sur l’intelligence de ses interlocuteurs. On pouvait être opposé à ses prises de position idéologiques, mais le personnage s’était bonifié avec le temps, et pouvait même se montrer attachant et sympathique.

Ce matin, rebelote : toutes les radios, tout au long « d’émissions spéciales », ne parlent que du décès de Johnny Halliday, chantre français d’une variété pseudo-rock de goût douteux –au moins à mes oreilles-, et dont, à vrai dire, je n’ai jamais rien compris à l’engouement qu’il suscitait dans notre pays.
Comme j’ai passé un temps assez long en voiture, j’ai même eu l’occasion d’entendre de belles énormités, du genre « il avait une technique de chanteur d’opéra », quand bien même mes oreilles n’entendraient qu’une voix allant en s’éraillant au fil de sa carrière, poussée presque constamment à son maximum, et couchée sur des musiques allant de l’insipide à l’insignifiant.
Bref, pour moi, il était à la musique Rock ce que Luis Mariano est à l’opéra wagnérien… On parle pourtant de lui faire, éventuellement, des funérailles nationales !? On a les deuils nationaux qu’on mérite…

7 réponses sur “Johnny d’Ormesson sont morts !”

    1. Certes, c’est une possibilité aussi, mais en voiture, un fond sonore, j’aime assez, même si l’espace n’est guère propice, à mon avis, à écouter de la musique. C’est pourquoi, généralement, je n’y écoute que les infos, et aujourd’hui, justement, à part celle-ci, il n’y a vas pas de place pour autre chose…

  1. J’étais un peu comme toi, et puis un jour j’ai travaillé avec le monsieur et j’avoue que ma perception du bonhomme à changé. Mon problème avec lui était plus les conneries qu’on lui faisait chanter ! par contre, je ne suis pas d’accord avec toi, cette une voix qui n’a rien a voir avec l’opéra (drôle d’idée de comparer !) mais quand même une voix puissante et juste 😉 après les goûts et les couleurs 😉

    1. Je n’ai pas dit qu’il chantait faux ou pas puissamment, je reproche à la voix d’être constamment « à fond », sans trop s’embarrasser de nuances ou d’expressivité -ou alors ça tombe vite dans le « geignard »-. Quant au répertoire…

    2. Et pourtant, hier soir, à la TV, au hasard d’un zapping, j’ai entendu l’inénarrable André Manoukian redire qu’il avait une technique de « ténor lyrique », ce qui est encore plus drôle, parce que sa tessiture n’était assurément pas celle d’un ténor 😀 !!!

  2. Une voix puissante en effet, mais comme le dit Diablotin, aucune nuance ! Juste « gueuler » le plus fort possible ! Quant au répertoire, qu’ajouter de plus…

    En faire une icône nationale, c’est juste indécent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.