De choses et d’autres : considérations inessentielles !

Finalement, contrairement à ce que j’indiquais hier, nous partirons quelques jours –même pas une pleine petite semaine– à la mer, face aux côtes anglaises, puisque j’ai réussi à trouver un lieu d’accueil a priori sympathique via une plate-forme en ligne bien connue et qui s’est fortement développée depuis quelques années, tant et si bien qu’une loi de régulation porte son nom… Un peu de changement d’air et de paysages, voilà qui devrait nous ravir après une année bien chargée !

Juste avant ce départ, il nous faudra aider au déménagement de la fille aînée de TheCookingCat, qui part pour une année comme assistante dans une université américaine : une longue expérience de la chose sera propice aux conseils avisés en matière de chargement et de transport, et je lui ai même trouvé des bras secourables pour le déplacement des objets lourds –à savoir, essentiellement, une machine à laver– ! Et, au retour de notre court périple, il faudra la conduire à l’aéroport de Bâle, d’où décollera son avion.

Hier, j’ai « rentabilisé » mon compte « Prime » de la célèbre boutique en ligne : ils « offrent » un espace de stockage des photos illimité en taille, j’ai donc exporté une centaine de Go dans le nuage, ce qui m’a pris près de deux pleines heures quand même… L’interface en ligne est assez lisible et offre même quelques possibilités de retouche que je n’ai pas testées à cette heure –et cela m’étonnerait, d’ailleurs, que je le fasse, je dispose de bons outils locaux à cette fin-.
MiniNain, pour en avoir discuté avec lui hier soir, restait assez dubitatif sur le modèle économique prôné, se demandant s’il était viable : à mon avis, oui, les choses doivent largement s’équilibrer entre ceux qui profitent des opportunités liées à ce type de compte et ceux qui n’en tirent guère profit : autour de moi, ceux qui en disposent n’utilisent guère les outils en ligne, sauf pour regarder des films.

By the way, notre couloir est fini ! Le peintre a mis plus de temps que prévu, il a même fait venir un collègue pour l’aider tant la tâche était rude ! Après deux jours, ils avaient juste fini de retirer les restes de papier peint et fixé un durcisseur sur le mur. Les trois jours restants, ils ont enduit, lissé, poncé, reponcé, tapissé puis peint et repeint ! A la fin, le résultat est très réussi : les murs et le plafond sont parfaitement lisses et propres ! –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

Ci-dessous, un extrait de l’album qui a accompagné la rédaction de cette notule ! Très chouette, même si le volume d’écoute forcément modéré à une heure très matinale n’aide pas vraiment à en profiter aussi pleinement que je le souhaiterais ! Il fait partie d’une série de trois disques que ce grand chef consacra avec « son » orchestre de San Francisco puis avec celui du Gewandhaus de Leipzig, entre 1987 et 1997, à la musique de cet immense compositeur sans doute trop méconnu de nos jours, et que j’apprécie tout particulièrement, dans tous les domaines qu’il a abordés. –Cliquer sur l’image de la pochette pour la voir en plus grand-.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.