Jouons avec des lignes de commande !

Ça faisait des années que je n’étais plus entré dans l’interface en lignes de commande d’un Mac. Pendant longtemps, du temps des systèmes antérieurs à Mac OS X, j’étais régulièrement appelé à la rescousse pour remettre en état extensions, tableaux de bord et autres éléments composant le « Dossier Système », dans lequel certains utilisateurs installaient une joyeuse pagaille, gérant notamment des « conflits d’extension » ou des paramétrages abscons de certains tableaux de bord…
C’était surtout vrai avec les versions 7.5.3 et 7.5.5 du système, assez capricieux en termes de stabilité, surtout si on le chargeait en extensions d’applications tierces.

Avec l’apparition de Mac OS X et de ses fondement Unix, les pannes systèmes sont devenues rares, et essentiellement dues à des bugs corrigés par des mises à jour successives ou à des pannes matérielles.

Hier, j’ai récupéré un Mac –un joli MacBook un peu ancien mais qui reste une excellente machine– qui, paraît-il, ne fonctionne plus comme il devrait. Diagnostic de la fille de TheCookingCat, qui va quitter la France pour les USA durant un an : « Il faut le rebooter », sans autre forme de commentaires…

Evidemment, il ne démarrait plus correctement, et un passage par la fonction fsck -fy laissait apparaître de nombreuses erreurs disque, puisqu’il a fallu lancer la commande une dizaine de fois avant de pouvoir saisir le magique « reboot » ! 

Pour voir apparaître le plus prodigieux bazar jamais vu sur un bureau !!! Prochaines étapes :
procéder à un peu d’entretien cosmétique de la machine;
sauvegarder tout le disque dur;
tout réinstaller proprement et mettre à jour le système;
ranger les éléments au bon endroit, ce qui permettra de supprimer tous les doublons présents et de retrouver un peu d’espace disque !
J’ai un an à peu près pour m’occuper de tout cela…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.