Quatuor du petit matin

Il me fallait partir à la découverte du Quatuor Engegård, suite à la lecture de cette longue et exhaustive notule, dont l’auteur a des goûts assez fiables  🙄 dès lors qu’on a pris soin de les décrypter un peu !

Je suis donc parti à leur recherche dans l’application du service de musique en ligne auquel je suis gratuitement abonné durant quelques semaines encore, et, parmi le choix assez restreint que l’on me proposait, j’ai retenu cet album –cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-, parce que je connais bien le quatuor « Voix Intérieures » de Sibelius et que je l’aime beaucoup. L’autre choix d’album qu’on me proposait, c’était le quatuor de Schumann, mais j’y suis assez hermétique… De même, le quatuor de Grieg ne me passionne pas outre-mesure; en revanche, l’oeuvre de Thomessen sur le présent disque est fondée sur un quatuor de Mendelssohn et s’avère plutôt très chouette !

Verdict de cette écoute matinale : on ne m’avait pas menti ! C’est en effet une très belle lecture, remarquablement lisible –les dialogues violon – violoncelle du premier mouvement sont fort bien mis en valeur, de même que le mouvement lent-. 
Une bien belle prise de son –très beaux timbres, belle dynamique et excellente spatialisation des musiciens– apporte encore un attrait supplémentaire à ce bel album, richement complété d’un livret assez exhaustif en ces périodes de vache maigre chez de nombreux éditeurs !
Bref, de quoi commencer aimablement la journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.