Pâtisserie pascale

Petit, j’adorais commencer à les manger par la tête. Ça n’a pas changé depuis ! Sauf que maintenant, je les fais moi-même, ayant mis la main sur le moule en terre cuite adéquat. –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

La cuisson à petit feu est assez longue et délicate pour que tout soit cuit et que rien ne brûle, mais je suis assez content de mon agneau de Pâques : il n’a pas perdu ses oreilles au démoulage ! La coutume veut par ailleurs qu’en Alsace, on les enrubanne et qu’on les décore d’un drapeau pontifical.

3 réponses sur “Pâtisserie pascale”

  1. Grand merci pour ces infos. Lors de ma prochaine visite en Alsace, il faudra que je trouve un moule idoine. C’est vrai que ça doit bien plaire aux enfants (et aux grands) cette gourmandise pascale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.