Se déplacer à dos d’oiseau…

La semaine écoulée m’a valu des journées de 18 à 20 heures de travail –non, je exagère pas, entre télétravail, visioconférences, audioconférences et déplacements dans l’urgence… Pour finir, cela m’a valu une jolie migraine-, jours fériés compris, pour préparer un déconfinement qui s’avère encore aléatoire pour l’instant

Aujourd’hui, je me suis donc totalement déconnecté et seul mon téléphone reste actif, en cas d’urgence. Je vais enfin pouvoir penser à alimenter mes oreilles, totalement en jachère ! En attendant, j’ai trouvé un peu de temps hier en fin de journée pour remplir le frigo.

Demain, je pourrai me déplacer à dos d’oiseau dans un périmètre de 100 km autour de chez moi, des Vosges à la Forêt-Noire ! Cela ne correspondra, malheureusement, pas tout-à-fait à la réalité !
d’une part, je n’ai pas d’oiseau !
d’autre part, toute une partie de ce périmètre sera encore « interdite » pour le moment, fermeture des frontières oblige ! Même si des pourparlers avec le maire de Kehl sont engagés pour ouvrir les commerces allemands aux frontaliers –à la demande du maire de la commune allemande, précisons-le-.
Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.