Autre temps, autres moeurs…

Même lieu et presque même point de vue… La digue, sans doute la plus agréable de la Côte d’Opale, a été construite à la fin des années 20 et réaménagée durant les années 90. Au début du 20ème siècle, l’endroit était essentiellement fréquenté par des Anglais, puis, petit à petit, par la grande bourgeoisie parisienne ou lilloise. –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

«Pour les clients qui descendaient à cet hôtel, bien souvent des Anglais, la journée se passait ainsi : lever vers neuf heures du matin, petit déjeuner copieux à l’anglaise, puis départ pour le golf de Wimereux. Retour vers midi et demi au Continental afin de prendre un bon cocktail, […], ensuite rentrée à l’hôtel où déjà l’on se mettait en tenue. L’après-midi, après une petite sieste, retour au golf. Le soir, rentrée vers cinq ou six heures toujours à l’hôtel, il fallait se remettre en tenue de soirée : les messieurs mettaient leur smoking, les dames les belles robes du soir, les bijoux, on faisait un petit tour de digue, on revenait à l’hôtel Continental comme d’habitude, prendre son cocktail, et puis l’on se rendait au dîner. […]. Après tout cela, tout ce beau monde va au Casino jusque deux ou trois heures du matin. C’est la raison pour laquelle ils ne se levaient pas avant neuf heures
in : Malahieude, Joseph; «Souvenirs de Monsieur Joseph Malahieude», 1995

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.