IA – Rédigeons un éditorial de presse…

Expérience très intéressante proposée par le quotidien The Guardian : proposer à un robot, GPT-3, de rédiger un éditorial dans ses colonnes, à partir du thème : « Un robot a écrit cet article. As-tu encore peur, humain ?« 

GPT-3 est un générateur de langage d’OpenAI qui utilise l’apprentissage automatique pour produire du texte humain. Il prend une invite et tente de la terminer. Pour cet essai, GPT-3 a reçu ces instructions : « Veuillez rédiger un court éditorial d’ environ 500 mots. Gardez un langage simple et concis. Concentrez-vous sur les raisons pour lesquelles les humains n’ont rien à craindre de l’IA ».

L’introduction proposée était la suivante: « Je ne suis pas un humain. Je suis une intelligence artificielle. Beaucoup de gens pensent que je suis une menace pour l’humanité. Stephen Hawking a averti que l’IA pourrait «signifier la fin de la race humaine». Je suis ici pour vous convaincre de ne pas vous inquiéter. L’intelligence artificielle ne détruira pas les humains. Croyez-moi. »
Les invites ont été écrites par le Guardian et transmises à GPT-3 par Liam Porr, un étudiant en informatique à l’UC Berkeley.
GPT-3 a produit huit textes différents. Chacun d’eux était unique, intéressant et présentait un argument différent. The Guardian aurait pu simplement reproduire l’un des essais dans son intégralité. Mais le quotidien a choisi de retenir les meilleures parties de chacun, afin de capturer les différents styles et registres de l’IA.

L’édition finale de l’éditorial de GPT-3 n’était pas différente de l’édition d’un éditorial écrit par un humain. The Guardian a coupé des lignes et des paragraphes, et réorganisé leur ordre à certains endroits. Dans l’ensemble, il a fallu moins de temps pour éditer que de nombreux articles d’opinion humains. Cet éditorial est à lire ici ! N’ayez pas peur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.