Playlist « Rock et orchestre »

Je n’aime guère, en général, les « cross-over », quel que soit le genre envisagé : c’est le plus souvent pompeux et grandiloquent, et la limite des compositions est assez rapidement atteinte –voir pour cela le concerto pour groupe rock et orchestre de Deep Purple, par exemple-.
En revanche, j’aime beaucoup ce concert de Procol Harum –cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-, le groupe ayant modestement arrangé ses compositions pour qu’elles bénéficient d’un accompagnement orchestral –et choral– discret mais réellement efficace, qui apporte à certains titres une ampleur tout-à-fait adéquate.
Le grand moment de cet album, à mes oreilles, et celui qui bénéficie sans doute le plus de cet accompagnement orchestral, est l’ambitieuse –et même très ambitieuse à l’époque de sa composition (1968)– suite « In Held ’Twas In I », titre intraduisible puisque simplement constitué par le premier mot de chacun des morceaux composant la suite !

Le groupe avait déjà fait la démonstration de son talent dans la belle chanson « Repent Walpurgis » sur leur premier album, en 1967, et dont il existe une version longue tout-à-fait remarquable, mais qui n’était pas sortie à cette date –elle n’apparaît que sur les bonus du CD-.
A l’époque, Procol Harum, dont la chanson la plus célèbre –A Whiter Stade Of Pale- a fait le tour du monde plusieurs fois et a bercé tout l’été 1967, était un groupe très réputé pour la qualité de ses musiciens –Robin Trower à la guitare, B.J. Wilson à la batterie, notamment– et l’ampleur de certaines chansons, alors généralement limitées au format radio de 3’45, empruntant parfois certains thèmes à la musique classique, de Bach en particulier.

De quoi débuter gentiment la journée !

2 réponses sur “Playlist « Rock et orchestre »”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.