Surprise presqu’aimable

Un bel objet, extrait d’un bel objet dont je vous ai déjà parlé il y a quelques temps, et qui rend la chose presqu’aimable ! C’est à découvrir ici.

Hier, « Fête du Travail » du 1er Mai oblige et malgré une météo assez maussade, je me suis rendu, masqué, à la traditionnelle manifestation du 1er mai : l’évolution d’un cortège familial  et bon-enfant d’antan –les nains s’en souviennent encore : ils se promenaient en jouant avec d’autres enfants et tout cela se terminait par un pique-nique…– vers l’ersatz de maigre défilé où règne une certaine tension ne laisse pas de m’interroger…

Je ne suis pas resté plus d’une petite demi-heure !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.