Playlist revigorante…

… et énervante pour les voisins !

Profitant d’être seul dans la maison, j’écoute assez fort –voire plus…– cette playlist énergique et revigorante : les voisins doivent me maudire, même si celui du haut semble avoir assez bon goût : l’autre jour, il écoutait Sticky Fingers des Rolling Stones à fond les ballons ! 
Mode d’emploi : fermer portes et fenêtres, faire sortir le chat par précaution –sans quoi il pourrait devenir sourd ou traumatisé à vie, voire les deux…-, lester les meubles, tourner le bouton de volume de l’ampli vers la droite et en avant la musique : quatre très grands albums de l’ère punk –cliquer sur l’image pour la voir en plus grand– qui m’ont rajeuni d’une bonne trentaine d’années !

Le calvaire –pour le voisinage– n’a pas duré trop longtemps : courant relativement minimaliste/simpliste oblige, les chansons issues de la mouvance punk ne s’étirent jamais en longueur et tournent toutes autour de la même formule : deux ou trois accords –maximum– joués très vite et très fort, pas ou peu de solos, paroles parfois drolatiques et bourrées d’argot –extrait 2-, mais de l’énergie à revendre et un vrai plaisir à jouer ensemble, même si on ne joue pas très bien ! Tout cela enregistré dans un garage, et en une seule prise si possible !

Allez, petit florilège en extraits ! Play it loud !