Réponse à la devinette franco-belge

Souvenez-vous, la devinette du mois d’août vous proposait de savoir pourquoi, selon les Belges, les autoroutes françaises n’étaient pas éclairées la nuit, contrairement à leurs autoroutes –ce qui est bien pratique pour conduire de nuit, convenons-en ! -.

Sardequin s’est approché assez près de la solution attendue !
En effet, selon les Belges, il est inutile que nos autoroutes soient éclairées la nuit parce que les Français se prennent tous pour des lumières ! Évident, non ? Et flatteur pour notre ego national…

Devinette – blague franco-belge –

Comme certains le savent peut-être, nous traversons chaque année le sud de la Belgique pour nous rendre en vacances, et fréquentons donc leurs autoroutes –gratuites, ce qui est très économique ! -. Celles-ci, malgré leur gratuité, ont la particularité d’être parfaitement éclairées la nuit, ce qui est bien pratique et n’existe pas en France, sauf, parfois, à l’approche des agglomérations.
Ce qui donne lieu à cette devinette en forme de blague « française » racontée par les Belges : « Savez-vous pourquoi, en France, les autoroutes ne sont pas éclairées ? »

A vos claviers !

Devinette d’actualité -et une réponse ! –

Commençons, dans un premier temps, par la réponse à la précédente devinette, qui n’était pas si difficile et qui pourtant, n’a pas trouvé de réponse.
Donc, ce jour-là, Jésus répondit à ses disciples, qui restaient interloqués et ne comprenaient rien à son message : « Et pourtant, c’est une parabole » ! Simple, non !?!

Quant à la devinette du jour, elle porte sur un sujet d’actualité : de qui parle cette chanson, là, juste en-dessous –le groupe et l’album sont très connus– ? Et pourquoi en parle-t-on justement dans la presse écrite et à la radio –pour la TV, j’en suis moins sûr…– ces derniers jours ? C’est très facile, il suffit juste d’écouter un peu attentivement…

A vos claviers !

Devinette en forme de blague – Maths & religion…

La scène se passe en Galilée, vers 31 ou 32.
Or, ce jour-là, Jésus réunit ses disciples au pied de la montage –ou au bord du lac, cela dépend de l’évangéliste considéré…– et leur dit :
– En vérité, je vous le dis, voici mon message : f(x) = ax^2+bx+c
Interloqués, les disciples se regardèrent et, après un très long moment de réflexion, demandèrent :
– Maître, nous ne comprenons décidément pas ce message. Que-veux-tu nous faire comprendre ?
Et Jésus leur répondit : …

Vous aussi, essayez de deviner ce que répondit Jésus à cette question ! A vos clavier !

COVID-19 : devinette belge -et autres considérations-

Les cabaretiers belges n’ont pas perdu leur sens de l’humour, malgré la propagation du Coronavirus-19 un peu partout en Europe… Ainsi, pour la consommation de deux pintes de la marque CORONA, ils vous offrent une troisième pinte d’une marque différente : l’objet de la devinette est, justement de trouver la marque de cette autre bière, assez logique somme toute ! Evidemment, un engorgement des toilettes est à prévoir… Mais c’est un moindre mal !

Sinon, afin de maîtriser parfaitement l’impédance assez basse de mes enceintes et d’en profiter dans les meilleures conditions possibles, je me suis offert ce joli joujouen importation directe d’Angleterre et à prix défiant toute concurrence par rapport à ceux pratiqués en France, avant l’entrée en vigueur effective du Brexit…-, très agréable aux oreilles de surcroît ! Puissance –pour elles– et plaisir –pour moi– accrus ! Un bonheur n’arrivant jamais seul, TheCookingCat le trouve très joli, dans sa livrée « Lunar Grey » ! –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

Devinette « Special Brexit Day »

En lien avec les deux notules précédentes, et parce qu’aujourd’hui s’y prête vraiment, je vous ai concocté une petite devinette relative au Brexit.
Il s’agit tout simplement d’observer le graphique ci-dessous et d’essayer de me dire à quoi il correspond.

En guise d’aide : non non, il ne s’agit pas d’une courbe inversée de la baisse de la Livre Sterling depuis 2016…

A vos claviers !

Devinette « Rock & Politique »

Je ne le savais pas avant hier, mais j’ai pensé que cela pourrait être le sujet d’une jolie petite devinette, que je m’empresse donc de vous soumettre !

Quel chanteur d’un groupe de Rock très célèbre dans les années 80 a ensuite quitté ce groupe pour se lancer en politique et devenir ministre de l’environnement, puis de l’éducation, de son pays ?

Question subsidiaire : quel est le titre de leur chanson mondialement connue, qui cartonna dans les charts, et que j’écoute au moment-même où je vous soumets cette devinette ?

A vos claviers !

Quant à la devinette précédente –nombre de coups de caisse claire dans le Boléro de Ravel-, la bonne réponse était 4056 et c’est Sardequin qui s’est approché le plus près de cette solution, avant de s’endormir…

Devinette -bête- Maths & Musique

Le très célèbre « Boléro » de Ravel compte 320 mesures fondées sur un entêtant martèlement de caisse claire, sur un rythme que le compositeur voulait immuable. L’oeuvre est prévue pour durer entre 13:30 et environ 17:30, selon les changements d’humeur du compositeur, qui changea plusieurs fois d’avis sur ce sujet –peu importe le tempo pourvu que le rythme soit immuable-. Evidemment, vous l’avez tous entendu au moins une fois !

Mais savez-vous combien de coups de caisse claire cela représente pour le pauvre percussionniste astreint à cette tâche ?

Devinette -stupide- de Noël ! Et une réponse…

La devinette du jour est stupide… Mais si tôt le matin, et même après un double expresso, mon intelligence est encore un peu décontractée ! Bref, depuis un dizaine de minutes, j’ai entamé la playlist -excellente au demeurant- que voici. – Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

Devinette : vous trouvez sous chaque pochette une étiquette, que je vous invite à relier à l’album correspondant selon l’idée que vous vous en faites. Normalement, une seule réponse correcte est attendue, mais il pourrait sans doute y avoir plusieurs solutions !

A vos claviers !

Solution : je vous proposais par ailleurs l’autre jour une devinette difficile qui n’a pas trouvé de réponse exacte, que voici : l’Opéra national du Rhin n’a jamais eu besoin de payer les droits d’auteur lors des représentations de Salomé, ils furent « offerts à vie » par le compositeur à cette digne maison. Oui, je sais, c’était vraiment difficile…

Strasbourg, capitale de Noël et de l’opéra… et une devinette !

En me promenant au Marché de Noël, dimanche après-midi, sous un pâle soleil hivernal, je flânais près de chez l’ex-plus grand disquaire de France, où est apposée cette plaque commémorative de la « petite histoire de la grande musique » : la rencontre eut lieu là où se tenait, dans le temps, le salon réservé au rayon haute fidélité -appareils de haut de gamme essentiellement-. –Cliquer sur l’imagette pour la voir en plus grand et lire ce qui y est inscrit-.

Traversant ensuite le marché de Noël « historique » de la place Broglie –prononcez [bRogli] et non pas, pour je ne sais quelle raison [bRœj], au risque de passer pour un drôle de snob-, densément peuplée de badauds et autres touristes venus déguster quelques verres de vin chaud, j’arrivais devant l’opéra, où je tombais sur cette grande affiche : l’opéra national du Rhin est « sacré » opéra de l’année par le jury du magazine Opera Welt –jury composé d’une cinquantaine de journalistes internationaux spécialisés dans le domaine de l’opéra-, à la fois pour son ancrage régional et européen et pour sa programmation qui cherche et encourage le dialogue entre époques et cultures différentes. –Cliquer sur l’imagette pour la voir en plus grand-.

Comme du coq à l’âne, j’en arrive à la devinette, qui est en réalité tout-à-fait en lien avec ce qui précède dans cette courte notule. Qu’est-ce qui a longtemps lié Richard Strauss, son opéra Salomé et l’opéra de Strasbourg ?

A vos claviers !