Devinette économique…

Ça faisait un petit moment que je n’avais plus soumis à votre sagacité une petite devinette… Alors voici ! De mémoire, à la toute fin des années 80, le label Decca sortit une collection à « prix économique « de CD, qui étaient vendus pour la « modique » somme d’une petite soixantaine de francs, contre 130 francs environ pour les nouveautés et 85 francs pour les séries à « prix moyen » –pour Decca, cela prenait la forme de la collection « Ovation » -.

Profitant de cette aubaine et étant alors d’autant plus désargenté que cette période correspondant à celle de mon service national où, comme chacun sait, les soldes atteignent des niveaux exceptionnels, j’en profitais pour acheter quelques albums –très peu quand même-, dont un parmi la liste ci-dessous. –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

Malgré le mauvais goût –semble-t-il assumé– des pochettes illustrant cette collection barbouillée, c’est cet album qui m’a permis de découvrir l’oeuvre, à laquelle j’ai tout de suite adhéré ! Saurez-vous trouver de quelle oeuvre il s’agit ?

A vos claviers !

Devinette : encore une solution !

Je vous demandais, précédemment, le pourquoi de cet abondant « affichage commémoratif » de pochettes d’albums. Malgré quelques tentatives, la bonne réponse n’a pas été trouvée !

Il s’agissait de commémorer le 20ème anniversaire de la présentation du tout premier iPod. A cette occasion, feu Steve Jobs –qui n’avait pas que bon gout en matière de choix musicaux…– avait créé sa playlist, composée des albums dont les pochettes sont affichées et qu’il avait rippés et intégrés à l’iPod via iTunes. De plus, pour illustrer le slogan « Don’t steal music », il offrit à chacun des journalistes présents à la conférence de presse un pack composé de chacun de ces albums, pour qu’ils puissent les ripper eux aussi !

C’était difficile, malgré les indices proposés…

Devinette-commémoration !

Malgré le titre de la notule, je ne vous parlerai pas de Napoléon, même si la commémoration du personnage est actuellement interrogée ! C’est une toute autre commémoration que je vous propose ! 
• Oui, mais laquelle ? 
• Et pourquoi cet alignement de pochettes, intimement liées à l’événement ?
Il y a un petit indice, à vous de voir lequel ! –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

 A vos claviers !

Devinette bête et autres réponses…

La devinette bête, c’est celle-ci : tu cliques sur l’image ci-dessous –sinon tu ne verras pas grand-chose ! -. Elle présente l’actuel « dock » de mon iMac.
Tu énonces, dans l’ordre si possible, les applications qui s’y trouvent. C’est assez facile, certaines d’entre-elles sont très populaire et il n’y en a pas tant que ça !

Les réponses sont celles qui conviennent à ces devinettes :

 Devinette printanière : l’intrus était le titre n°2 : la musique, extraite de la « Symphonie Pastorale » de Beethoven, ne correspond pas à un lever de soleil, mais à « l’éveil d’impressions agréables en arrivant à la campagne ».
Les autres extraits sont d’Edvard Grieg –Peer Gynt-, de Richard Strauss –Symphonie Alpestre– et d’Arnold Schönberg –Gurre Lieder– et évoquent tous un lever de soleil.

Devinette séditieuse : le drapeau Allemand siège devant l’hôtel de Ville, à côté du drapeau européen, pur une durée de six mois. Ce drapeau est changé tous les six mois : le pays présidant le Conseil de l’Europe est, à chaque fois, à l’honneur –actuellement : le Portugal-.

Devinette : intérieur / extérieur

Vous le savez sans doute, ou peut-être pas, peu importe d’ailleurs, mais en Alsace-Moselle, on appelle les Français des autres régions et départements les « Français de l’intérieur », en les affublant parfois de maux dont nous serions nous-mêmes exempts, maux réels ou supposés et excusés par un « C’est normal, c’est la France / c’est un Français de l’intérieur ! ».

Mais, dans les faits, savez-vous d’où provient cette expression ? A vos claviers !

En tout cas, cela nous a valu une journée de congé supplémentaire, le Vendredi-Saint faisant partie des jours légalement fériés ici et pas ailleurs, statut local oblige !

Retour sur les devinettes…

En ce week-end printanier de décalage horaire –je me suis levé tôt, mais tout de même une heure plus tard que prévu ! -, voici un petit répertoire des devinettes laissées en rade à cette heure :
la première d’entre elles date d’il y a trois ans, quasiment jour pour jour, et, à cette date, nous décalions déjà l’horaire pour passer en heure d’été. Elle me semble facile mais a échappé à la sagacité des uns et des autres : vous pouvez la retrouver ici;
la seconde est la dernière –dans la comptine des trois poules qui vont au champ, c’est la troisième qui est la dernière…-, qui n’a pas trouvé de bonne réponse pour le moment, bien qu’elle ne soit pas si difficile que ça en réalité ! Elle est !