Barre tactile et coup de massue

Hier soir, Apple proposait une présentation de ses nouveaux ordinateurs portables –les fameuses keynote, qui ont perdu un peu de leur saveur depuis la disparition du père fondateur…-. Outre le coup de massue attendu quant aux nouveaux tarifs –la baisse de l’euro n’a pas que du bon ! Il serait sage de faire un tour sur la boutique UK, dans ces conditions 😉 -, ces ordinateurs disposent désormais d’une astucieuse « Touch Bar », qui est en fait une petite barre tactile intégrée au clavier, dont les fonctions varient selon les applications utilisées. –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

touchbar

Ça permet de travailler assez naturellement à l’horizontale –un écran tactile vertical disposé devant soi étant de toute manière inutilisable car trop fatiguant pour les bras-, depuis le clavier, et de ne pas massacrer l’écran de l’ordinateur avec des traces de doigts ! L’utilisation de la chose semble prometteuse, et certains logiciels sont déjà adaptés à cette nouvelle fonctionnalité.

Ah bon ? Ça existe encore ?

Oyez ! Oyez ! Oyez bonnes gens ! RagTime n’est pas mort ! Qui ça ? Quoi ça ?
Je m’explique : aujourd’hui, j’ai eu un mail « promotionnel » m‘informant que RagTime 6.6.1 était compatible avec macOS Sierra…

ragtime661

Pour les plus anciens utilisateurs de suites bureautiques, ce sera une bonne nouvelle : ils connaissent forcément cette Rolls qui renvoie toute la concurrence, d’où qu’elle provienne, dans les cordes : on n’a jamais fait mieux depuis la fin des années 80 –ah oui, quand même !-. L’intégration des différents modules de la suite est exemplaire, ils sont tous accessibles au sein de la même page très aisément et le tout fonctionne harmonieusement. Pour les anciens utilisateurs de Mac, c’est l’équivalent, en quelque sorte, du module vectoriel de feu Claris Works, en beaucoup plus puissant ! La page réceptionne des « objets » –textes, images vectorielles ou bitmap, tableaux et graphiques interactifs, extraits de bases de données…– que l’on déplace très simplement où l’on veut, et tout cela en wysiwyg ! Il ne manque finalement qu’une gestion experte de la typographie pour s’approcher des logiciels de PAO.

Une politique commerciale erratique au milieu des années 90 l’a malheureusement peu à peu condamné à l’oubli chez la particuliers, mais nombre d’entreprises doivent encore l’utiliser, puisque le logiciel est très régulièrement maintenu à jour !

Si vous voulez l’essayer gratuitement et voir ce que peut être une vraie et puissante suite bureautique, c’est tout-à-fait possible ! Si, ensuite, vous ne pouvez plus vous en passer, ce ne sera pas de ma faute !

Aujourd’hui, j’ai testé macOS Sierra

Hier soir vers 19h30 –heure française– OS X, qui succédait à MacOS X, est mort, et remplacé par macOS Sierra ! Le nom change, le reste change assez peu en définitive ! Après installation, tout reste à peu près comme avant en termes d’interface utilisateur –et heureusement, parce qu’il fallait changer à chaque fois ses habitudes, on n’en finirait plus…-. Grosso modo, on trouve donc toujours un bureau avec des dossiers contenant des fichiers ! Etonnant, non ?

siri_macLe truc nouveau et un peu rigolo de ce nouveau système d’exploitation, c’est Siri pour Mac, qui permet de commander, un peu, son ordinateur avec la voix, et tout cela de manière très polie. Parfois, ça marche vraiment bien, comme le montrent les deux copies d’écran –cliquer sur les images pour les voir en plus grand– : ainsi par exemple, j’ai demandé à écouter les Rolling Stones sur iTunes et l’ordinateur a obéi promptement, me proposant une liste assez habilement constituée.

itunes_siri

Parfois, cependant, les résultats obtenus vont du « Je n’ai pas compris votre demande » à des choses un peu absconses, parce que : soit je prononce mal, soit l’ordinateur est un peu dur de la feuille ! Pour le reste, pas de bug constaté pour le moment avec les logiciels de la vie courante. Même Aperture, que je n’ai pas encore réussi à remplacer, continue à fonctionner !

Appâtons le patent troll !

apple_patent_sacLa nouvelle risque rapidement faire la Une de quelques journaux…

Elle concerne la nouvelle série de brevets déposés par Apple, qui ne manquera pas de faire jaser dans les chaumières, puisque l’objet concerné est… Je vous laisse découvrir cela vous mêmecliquer sur l’image pour va voir en plus grand, de nombreux aspects de l’objet semblent en effet concernés…-.

Finalement, on ne sait pas qui est le plus à blâmer ici : la firme déposant le brevet, ou l’agence américaine chargée de collecter les demandes –celle-ci n’a pas encore été validée, précisons-le-.

Pour vous, j’ai testé le tout nouvel iTunes

itunes125Petit message d’alerte ce soir vers 19h30 alors que j’écoutais tranquillement le pétulant extrait qui accompagne cette notule : mise à jour d’iTunes disponible, avec notamment une « nouvelle interface simplifiée » pour Apple Music –que je n’utilise jamais– et la possibilité future de « piloter iTunes par le biais de la voix » avec Siri –genre de commande vocale qui permet une fois sur deux d’écouter le morceau énoncé : c’est aussi lié au fait des nombreux doublons de ma discothèque virtuelle, je pense…-. Bref, tout cela annonce également une mise à jour majeure du système d’exploitation dans un futur très proche !

Installation réalisée : essayons pour voir… –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-. Evidemment, l’interface a encore été légèrement modifiée –quant à savoir si elle a été simplifiée, l’avenir le dira, mais elle est plus lisible puisque les zones de texte restent désormais d’un gris pâle qui facilité la lecture, tandis qu’auparavant, leur couleur était tributaire de la couleur dominante de l’illustration de l’album : parfois, ça piquait un peu les yeux !-, avec une mise en valeur des pochettes indéniablement améliorée au sein de l’interface.

Quelques icônes ont changé aussi –dont celle de la gestion d’Airplay, j’ai cru un moment que cette fonction avait été enterrée dans un sous-sous-menu, ce qui eût été du dernier pratique…-. Pour le reste, assez peu de changements notables, et je n’ai rien perdu suite à cette emprise à jour, même si les illustrations des albums ont mis un petit temps à retrouver un affichage rapide en mode « défilement » : la mise à jour a sans doute nettoyé quelque peu les caches !

Il ne me reste plus qu’à m’habituer à tout cela, mais l’adaptation devrait être rapide !

SAV Apple

Aujourd’hui, pour vous –et surtout pour moi-, j’ai testé le SAV d’Apple dans la boutique locale. En cause : la batterie de mon iPhone ne voulait plus se charger et le téléphone n’échangeait plus avec l’ordinateur par le biais de son câble ! Batterie presque épuisée, j’ai d’abord soupçonné le câble : mais que nenni, d’autres ne fonctionnaient pas mieux !

iPhone5c

Hop ! En ayant un besoin urgent pour demain, j’ai bondi vers la boutique : accueil par un « Genius » –ou est-ce un Schtroumpf, dans son tee-shirt bleu ?-très affable, qui, sensible à mon désarroi et, plus encore, à mon adresse de « vieil » utilisateur de Mac –je pense que mes premiers Mac étaient plus vieux que lui…– prend mes coordonnées et me donne un ticket virtuel pour une prise en charge express –d’autres n’ont plus eu cette chance à cette heure déjà avancée de l’après-midi-.

Je prends place auprès d’un autre Genius –plus proche du Grand Schtroumpf que du Schtroumpf joyeux– qui regarde le téléphone sous toutes ses coutures et me demande si j’ai bien réalisé la dernière mise à jour… Comme ma réponse est « Oui », il l’éteint –ce que je ne fais quasiment jamais-, le rallume et… Miracle, ça fonctionne ! Un bug, semble-t-il, qui aurait désactivé le port lightning lors de la mise à jour… Me voilà quitte pour une frayeur –le téléphone étant sous garantie, il me l’aurait échangé sans problème, cela étant-.

Au final : rapide, efficace, aimable… Au prix du matériel, cela me semble être la moindre des choses, mais j’ai apprécié la qualité du service rendu.

Aujourd’hui, j’ai testé…

QXP2016logo… un peu intensément la première mise à jour de la dernière version –douzième version majeure– de QuarK XPress. Et bien : ça marche toujours, sans bug majeur, ou même mineur, décelé à cette heure !!! –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

Pour comprendre l’effritement de la base des utilisateurs de ce logiciel -en situation quasi monopolistique à la fin des années 90 dans le domaine de la PAO avec une part de marché de l’ordre de 95%-, on peut utilement se référer à cette page § History-, très révélatrice de la politique à courte vue de l’éditeur au moment du renouveau du Mac, auquel son histoire est assez intimement liée : pendant tout un temps, il fallait pas par l’émulateur « Classics » de MacBombMac OS X pour faire fonctionner le logiciel –ceux qui ont connu s’en souviendront avec émotion ou agacement, c’est selon…-, ce qui était du dernier pratique, et, à l’époque, me valut quelques « bombes » en plein travail…

De quoi pester plus qu’un peu, et une majorité d’utilisateurs s’est montrée, pour le coup, plus qu’impatiente et a adopté InDesignexcellent, mais auquel je n’ai jamais pu me faire– !

La radio de l’été n’est pas qu’un jeu !

RadioenligneHeureuse redécouverte, et presque par hasard, ce matin : les radios  en ligne accessibles via iTunes ! –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-. Le principe existe en effet depuis la version 1 du logiciel, mais, au départ, le flux était encodé en tout petit débit –au mieux, 128 kbits, mais souvent, beaucoup moins-. Aussi les avais-je abandonnées très vite et n’y étais-je jamais retourné, d’autant que l’offre en classique ou en blues n’était pas franchement attirante.

T260-6Ce matin, un clic « malencontreux » sur un menu déroulant m’a ramené sur l’interface des radios en ligne et je m’y suis donc un peu attardé, juste par curiosité : l’offre est désormais pléthorique, avec, en plus, des débits qui rendent certaines radios très attractives, tant en classique qu’en blues : 320 kbits injectés dans la borne Airplay, cela offre un bon confort sonore et, surtout, en zone de réception difficile, on n’a pas les soucis de réglage d’antenne des tuners, quelle que soit la qualité de ces derniers –j’en ai un vraiment excellent, mais pour un tas de raisons, la réception n’est pas exceptionnelle ici, et je n’en profite pas autant que je le souhaiterais-. En me limitant donc aux débits vraiment exploitables –256 et 320 kbits– j’ai accès à une petite dizaine de radios en ligne thématiques rien qu’en classique ou en blues : c’est Byzance, malgré l’absence de ligne éditoriale de ces diffuseurs, qui se limitent à proposer de la musique en continu.

Donc, depuis ce matin, pas de playlist faite maison, mais d’heureuses découvertes en blues sur cette excellente radio ! S’ils pouvaient, en plus, diffuser la musique avec l’affichage des pochettes des albums, ce serait juste parfait !

Notule en forme de retour vers le passé !

Il n’y a pas encore de « pénurie » d’essence ici, ni même, à ce jour, de queues aux stations-service, ce qui m’arrange bien puisque je roule beaucoup en ce moment… Mais, corollaire de prévisions guère encourageantes, le prix de l’essence a connu un bond important durant le week-end ! A tel point qu’il me semble désormais raisonnable de vérifier les prix en Allemagne –ça va me rappeler le bon temps d’avant, où l’essence y était systématiquement nettement moins chère…-.

QXP12InterfaceTrès tôt ce matin, j’ai commencé à tester la version 12 de Quark XPress, et, d’ores et déjà, je suis content : elle fonctionne beaucoup mieux que la version 11, affublée, sur mon Mac, d’un bug pénible, qui a disparu. C’est fou comme ce logiciel, qui a beaucoup évolué, permet cependant de garder les réflexes acquis depuis plus de 20 ans ! Ce qui n’est pas pour me déplaire… –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand, vous verrez que les évolutions cosmétiques n’ont pas dénaturé excessivement l’interface !-.

La petite musique qui sert à illustrer cette notule me semble tout-à-fait adapté, et elle n’est pas désagréable, vraiment !