Ça recommence -dans l’autre sens ! –

À lire ici…

En milieu de semaine, le froid et la neige nous venaient de l’est. Avec le redoux et les vents contraires, c’est le reste d’une traîne d’ouest que nous vivons aujourd’hui. C’est un peu différent : il y a toujours de la neige, mais il n’y a plus de gelées et les grands axes sont d’ores et déjà dégagés !

Pour les bambins, rien ne change : opération bonhomme de neige tout le week-end…

Ça faisait longtemps !

A lire ici… 

Du coup, alors que j’avais programmé deux déplacements un peu longs, je suis « condamné » au télétravail ! L’expérience d’hier soir m’a un peu refroidi : j’ai mis un très longtemps à rentrer, certaines routes étant assez peu praticables !

En revanche, la neige, dans le grand parc de notre résidence, c’est très joli et les enfants, au lieu d’aller à l’école, vont sans doute en profiter pour faire de jolis bonshommes de neige !

Short playlist dominicale – 80’s !

Dimanche ensoleillé, mais dimanche glacial ! Je vais m’amuser demain matin à dégivrer le pare-brise après d’assez fortes gelées nocturnes !
Ici, un nouveau couvre-feu a été décrété à partir de 18:00 ce soir, je m’en vais remplir quelques attestations de déplacement professionnel, janvier étant un mois où je suis assez régulièrement obligé de jouer quelques prolongations nocturnes –en même temps, comme il fait nuit à partir de 17:00 environ, ce n’est pas très difficile…-.

En attendant, et avant de passer en cuisine, je me suis concocté une petite playlist dominicale que je peux écouter assez fort, l’heure avancée et le contenu si prêtant assez bien. –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.
Rien de bien original, mais de jolies choses des 80’s, agréables à l’écoute et relativement variées, avec même des petits morceaux de « chansons françaises », répertoire assez chichement représenté dans ma discothèque !

En 2021, je retombe en adolescence !

Un roi sans royaume…

Traditions obligent, en janvier, je mange des galettes –entre amis ou lors des voeux officiels qui s’échelonnent généralement durant presque tout le mois, mais qui sont fort rares cette année-. Cette année, je n’en ai pas encore mangé beaucoup, mais j’ai été relativement chanceux puisque j’ai déjà été couronné à quatre reprises ! Evidemment, le royaume qui va avec la couronne n’est jamais fourni, nous sommes en République, que diablotine, et pourtant, étonnamment, personne n’a encore proposé une collection de fèves à l’effigie de tous les présidents de la Réublique depuis 1852 !

Chaque année, en effet, les collections de fèves semblent renouvelées, et chaque boutique annonce, d’ailleurs, quelle est la collection qu’ils utilisent, ce qui permet de varier les plaisirs –et les goûts…-.  J’ai dans une boîte une grande quantité de ces petits objets en porcelaine –et il y en a de très jolis– : ainsi, lorsque je fais des galettes moi-même, il m’arrive d’en disposer une bonne douzaine dans la galette : tous rois, pas de jaloux !

Playlist « 2021 : première ! »

Alors que dehors, depuis le petit matin, la neige tombe à flocons de plus en plus gros –je n’ose imaginer le calvaire, demain matin, pour déneiger la voiture à l’heure de partir travailler, sans même parler des conditions de circulation…-, j’écoute ma première playlist de cette nouvelle année, sachant que les deux jours précédents ont été l’occasion d’écoutes quelque peu éparpillées, d’une part, et du visionnage dans une drôle d’ambiance du concert du Nouvel An à Vienne, en présence d’un public virtuel venu du monde entier. –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

L’écoute de The Specials, cet excellent groupe de Ska, sera la réponse en forme de clin d’oeil au commentaire issu d’une notule précédente. On notera d’ailleurs, clin d’oeil supplémentaire, que « Monkey Man » est également le titre d’un chanson des Rolling Stones –sur Let It Bleed, 1969-, très supérieure en l’occurence à la chanson des Specials, qui n’en demeurent pas moins tout-à-fait bonne. Il y a là de quoi vous mettre de bonne humeur pour la journée !

Deux albums live enregistrés à Paris achèvent cette playlist : le premier est brut de décoffrage, même si le son est très correct puisque le concert avait, à l’époque –1974-, été radiodiffusé. Le duo de leaders des New York Dolls aimait alors se donner des postures de « Glimmer Twins » –cf. imagette de droite-, réputation qui ne se confirma malheureusement pas dans la durée.

Le second –1979– est beaucoup plus raffiné et élégant. Il présente un groupe à son apogée, avec une set-list bien construite et une Pop Music fraîche, plutôt enjouée et nettement plus élaborée.
Ces deux albums pourraient en outre constituer deux excellents « Best Of » enregistrés en concert. Le contraste en très les deux est saisissant ! Dans les deux cas, les musiciens baragouinent en Français entre les chansons !

Enfin, l’ensemble de la musique pour piano de Ravel trouve dans cette version une magnifique proposition, très bien enregistrée de surcroît. Acuité rythmique, attention aux détails et très belle prise de son : voilà de quoi réjouir mes oreilles !

Sous la neige, 2021 commence bien !

Cette année, sous le sapin…

… j’ai trouvé de quoi m’habiller pour l’hiver !

Bien sûr, le gentil barbu vêtu de rouge m’a également apporté son lot de CD en plusieurs paquets joliment emballés –en vrac : Elgar par Elgar, le dernier album de Bruce Springsteen (très bien), un double album de Stéphane Grapelli, les concertos pour violoncelle de Chostakovich et ceux pour violon de Pendercki et Szymanowski– mais ce sont essentiellement jolies chemises et pulls que j’ai trouvé au pied du sapin cette année. Et un tee-shirt « Rolling Stones » qui a évidemment fait mon bonheur !

Il faut dire que ma garde-robe est assez bien fournie en matière de vieilles chemises, j’en avais acheté un assez grand nombre –avec un fer à repasser…-, assorties de leur lot de cravates et de costumes, il y a une douzaine d’années, en changeant de travail et parce que le code vestimentaire, alors, l’exigeait : auparavant, je n’en mettais que très rarement, et ne portais jamais de cravate ou de costumes ! Depuis, ces chemises se sont un peu usées, et je ne porte quasiment plus jamais de cravate ni de costumes depuis longtemps, sauf lorsque l’étiquette l’impose !

Sinon, la choucroute de la mer, hier à midi, était très réussie et, malgré la quantité assez impressionnante -2 kg de chou et plus de 2,5 kg de garniture-, il n’y a plus de restes !

Agapes de Noël…

Une petite foule se pressait déjà, ce matin dès l’ouverture, à l’entrée du magasin où je me suis rendu pour faire les achats nécessaires aux deux menus de Noël. Ces dernières courses ont été relativement rondement mènes, et je n’ai même rien oublié –sauf de quoi remplir le frigo pour les deux jours qui vont précéder les festivités…– !

J’ai  donc prévu, pour ces deux menus :

• le 24 au soir : un apéro léger, suivi de filets de chapons accommodés d’une sauce aux marron, aux figues et au foie gras et accompagnés de légumes confits. Nous nous abstiendrons de fromage pour passer directement au dessert. Simple et léger, d’autant que nous ne serons que quatre, dont une végétarienne et une végane, qui cuisineront elles-même leur triste pitance 😉 !

• le 25 à midi, les vraies réjouissances culinaires m’occuperont toute la matinée. L’apéritif, toujours léger, sera suivi d’une plantureuse choucroute de la mer, cuisinée à la crème, au Chablis et aux salicornes, avec lotte, turbot, sandre, saumon et fruits de mer –j’ai prévu même des tagliatelles fraîches pour les malheureux qui n’aiment pas le chou à choucroute, mais que je ne dénoncerai pas ici…-. Suivront un vrai plateau de fromages et une vraie bûche de Noël avec lutins et autres gimmicks décoratifs !

Le pied du sapin est déjà bien achalandé, il ne reste plus qu’à attendre…