Playlist – le retour- Glam Rock

Profitant du week-end, je retrouve peut à petit le plaisir de me consacrer –très sporadiquement encore– à des playlists thématiques. Il faut dire que la semaine qui s’achève s’est avérée très chargée, mes journées professionnelles s’écoulant allègrement sur une amplitude de plus de douze heures, comme cela est traditionnel en cette période de l’année. S’ajoutent à cela des déplacements un peu longs –et fastidieux : des agendas peu compatibles ont limité au maximum les co-voiturages envisagés ces dernières années-, rallongés encore cette année par des travaux de voiries engendrant un temps de parcours augmenté de près d’une heure -par trajet- certains jours… Bref, pas l’idéal pour le plaisir des oreilles !

Dans la maison, les CD sont désormais rangés et la chaîne Hi-Fi est provisoirement installée –j’ai même rebranché avec un immense plaisir mes antiques JM Lab DB30, et la hauteur sous plafond de la pièce offre un vrai bonheur en terme d’image stéréo-, avec cependant deux problèmes :
d’une part, je n’ai pas encore le meuble adéquat pour rendre l’ensemble présentable, cela viendra en dernier ressort quand tout sera convenablement aménagé, ce qui est loin d’être le cas à ce jour, puisque nous n’avions guère de temps à y consacrer…-;
d’autre part, le transfo du préamplificateur rayonne et bourdonne, je crois qu’il va falloir me résoudre à l’abandonner, il ne semble malheureusement plus réparable désormais ! Comme je m’y attendais un peu, j’ai commandé il y a quelques jours un petit préamplificateur passif, dont j’attends la livraison : comme il est passif, comme son nom l’indique, je suis pour le moins sûr que je n’aurai aucun problème d’alimentation, puisqu’il n’est pas alimenté –principe d’un sélecteur de sources avec contrôle du volume– !

A ce jour, je suis donc « condamné » à écouter uniquement de la musique dématérialisée, via la borne AirPort attaquant directement le bloc d’amplification : ça fonctionne évidemment très bien, sauf pour écouter des CD ! 

Quoi qu’il en soit, c’est une playlist Glam-Rock –cliquer sur l’image pour la voir en plus grand– qui enchante mes oreilles depuis tôt ce matin, et même s’il s’agit d’un genre très limité dans le temps, puisqu’il s’inscrivit sur une courte période au début des années 70, la playlist est relativement variée cependant. Et, pour la première fois depuis longtemps, vous pouvez même en retrouver un extrait ci-dessous !

Short Playlist To Move In

Tous les objets ont été transmutés à force d’huile de coude et d’abnégation dans le nouvel appartement, et nous avons rendu les clés de l’ancien, tout propre, hier matin à 10 heures 30, comme prévu, après le tour de la propriétaire pour dresser l’état des lieux : essentiellement des éléments « d’usure normale » après les cinq ans que nous y avons passés, mais qui l’embêtaient quand même bien, puisqu’elle compte y emménager la semaine prochaine et va devoir faire un peu de peinture avant, ce qu’elle ne soupçonnait pas –en même temps, comme je le lui ai fait remarquer, si elle avait fait peindre convenablement la fibre sur les murs quand elle a été posée, une petite couche rapide suffirait et ça irait très vite, mais, à l’époque, elle l’avait laissée avec une simple couche de peinture, alors qu’il en faut au moins deux…-.
Le coup du carrelage de la salle de bain l’a également mise d’humeur maussade, je lui ai proposé de faire venir un professionnel pour lui expliquer comment on posait un carrelage –à savoir : on dépose le lavabo et on enlève le pied avant de carreler-, ce qui a contribué à la calmer : c’est là qu’on a appris qu’elle avait fait faire les travaux « au noir » –et à la va-vite, ceci expliquant sans doute une partie de cela…– avant notre emménagement, et que l’artisan qui avait fait le carrelage, l’électricité, une partie du parquet, les mécanismes de volets –en scellant tous les boîtiers au joint de silicone : donc, je n’ai jamais cherché à les ouvrir pour accéder aux mécanismes défaillants…– et l’installation de la chaudière était en fait un chauffagiste ! De toute manière, il reste tout un stock de carreaux à la cave, et il n’y en a qu’un seul à changer après avoir attaqué au burin ou à la scie-flex ce qui reste sur le sol 😛  !

Après ces péripéties, nous vivons désormais dans le nouvel appartement, et pour l’instant au milieu d’un trop-plein de cartons ! Que je commence à vider plus ou moins précautionneusement et silencieusement depuis très tôt ce matin, activité agrémentée ponctuellement de playlists, comme celle que je vous propose de découvrir sur l’imagette de droite. La journée est encore longue, et d’autres tout aussi agréables aux oreilles lui succéderont rapidement !

Quand le jour J se prolonge…

Le jour J évoqué la semaine dernière, durant lequel le déménagement s’est déroulé dans une excellente ambiance –très chouette équipe de déménageurs– s’est largement prolongé, avec, notamment, un camion de 20 mètres cubes encore presque plein chargé puis déchargé hier, en pleine chaleur –31°C quand même…-. Du coup, si l’ancien appartement est maintenant quasiment vide et qu’il faut encore le nettoyer un peu, un vrai chaos règne jusqu’à présent dans le nouvel appartement, où tout est empilé un peu n’importe comment !!! D’autant que TheCookingCat n’est pas du genre « je jette », mais de l’espèce « je trie, je garde, ça peut toujours servir… » et qu’en conséquence, on vide une cave pour en remplir une autre 🙂 ! Alors que pour ma part, je suis plutôt du genre « Et hop ! Un voyage vers la déchèterie », endroit où les employés me connaissent assez bien désormais pour cause de fréquentation assidue ces dernières semaines !

Nonobstant ces considérations très matérialistes, le frigo est désespérément vide depuis quelques jours, parce qu’on ne peut pas à la fois porter et déplacer des meubles et faire des courses ! Quant aux soins de mes oreilles : elles sont complètement en jachère ces derniers jours, mais ce sera bientôt partie remise : il faut d’abord que je rebranche la chaîne Hi-Fi, puis que j’installe les meubles de rangement pour les CD, qui ont quitté un mur pour en occuper un autre, puis que j’y range les CD dans le bon ordre : les cartons ont été numérotés à cet effet, donc, normalement, tout devrait bien se passer… Depuis hier, internet est de retour via la fibre, et la TV fonctionne aussi. Bref, les choses se dessinent petit à petit !

Une partie des formalités administratives est réalisée ou en cours –assurance, changement d’adresse…-, et j’ai même eu le temps de faire mes impôts ! Bref, le week-end sera chargé et la semaine qui vient s’annonce, de surcroît, surcoupée professionnellement ! Vivement les congés d’été !

Jour J !

Ça commence aujourd’hui, où ce qui est lourd et encombrant va se mouvoir à force d’huile de coude et de transpiration… Et ça devrait se terminer mercredi, par des voyages vers la déchèterie pour tout ce que je n’ai pas réussi à donner et qui ne sera pas gardé !

La météo du jour prévoit un grand et beau soleil, ainsi que de fortes chaleurs…

Playlist « Pause Reggae ou presque »

Entre deux cartons et trois tiroirs à vider, une petite pause reggae accompagne cette matinée ! Une vingtaine de minutes, pour un court moment de détente bienvenue, la journée ayant commencé fort tôt… Assez réjouissant pour les oreilles en ce jour de labeur, et joli contraste entre une même chanson dans deux versions différentes qui se suivent ! –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

Dans la maison, les meubles se vident petit à petit, dans l’autre maison, des cartons de toute taille commencent à s’entasser en grand nombre –dont tous les cartons de CD : ici, ne reste que la possibilité d’écouter la musique « en dématérialisé » via les bornes Airport Express…-. Heureusement, le nouvel appartement dispose d’un débarras suffisamment spacieux pour qu’on puisse y entreposer pas mal de choses, ce qui permet de ne pas trop encombrer les pièces avant la mise en place des meubles !

Bref, les choses vont largement se décanter vendredi, lorsque le mobilier et l’électroménager rejoindront leur nouvelle demeure : le plus gros sera alors réalisé. Un peu plus tard, la fibre sera activée dans le nouvel appartement, c’est déjà prévu et planifié, il faut encore que je réfléchisse à l’endroit le plus judicieux pour faire arriver le boîtier !!! D’ici là, encore pas mal de boulot : et, donc, je m’y remets, en musique !

Déménager en quelques clic : c’est possible !

L’heure du déménagement approche, et la toile regorge de trucs et astuces pour faciliter les choses :

j’ai trouvé un site qui rachète, certes à petits prix, livres, CD et DVD : il suffit d’en établir la liste, ils font une proposition de prix et on leur envoie le tout dans un ou plusieurs cartons via le coupon-retour de la poste qu’ils nous adressent par mail. Ça, c’est fait depuis quelques temps, et autant de cartons en moins à déménager !

via face-de-bouc –on a utilisé le compte de la fille de TheCookingCat à cette fin-, on a réussi à donner pas mal de choses : petit mobilier, vaisselle et autres babioles : les gens s’inscrivent et viennent chercher ce qu’ils ont réservé en ligne au jour et à l’heure prévus –parfois, ils prennent même plus, ce qui permet de désencombrer encore !-;

via une application préconisée par mon assurance –laquelle garantit donc la qualité de la prestation et assure les éventuels dommages– où l’on dépose son besoin et le prix que l’on propose à cette fin, j’ai pu trouver, pour trois à quatre fois moins cher que par les biais classiques, deux déménageurs et leur camion. Ils seront complétés de la main-d’oeuvre déjà prévue, et les choses ne s’annoncent pas si mal pour un déménagement réussi… Sachant qu’une grande partie des cartons ont déjà été transportés par nos soins et que restent actuellement essentiellement des meubles encombrants et de l’électroménager pesant à peu près le poids d’un âne mort !

Pffff ! Crevé !

Drôle d’histoire, hier… En début d’après-midi, je fumais ma traditionnelle cigarette d’après-repas sur le parking du bureau, en discutant avec quelques collègues, quand je constate que le pneu arrière droit de ma voiture semble dégonflé. A l’observer de plus près, on peut en effet voir une assez grosse vis placé dans la bande de roulement ! Et je n’ai pas de roue de secours, ça ne se fait plus tellement sur les voitures actuelles… Et je dois partir en réunion dans moins de trois heures ! La tuile !?

A voir : je commence par téléphoner à mon assurance, qui me promet un remorquage dans l’heure vers le garage de mon choix à des fins de réparation du pneu ou de changement du train de pneus arrière si nécessaire –arrghh ! Je sens déjà que ça risque de me coûter un bras, et les pneus sont encore en très bon état– pour la fin de la soirée… 

Effectivement et efficacement, le remorqueur est arrivé dans le délai imparti, et a conduit ma voiture vers le seul garagiste ouvert –même les garagistes font le pont cette semaine…– dans la commune où devait se tenir ma réunion. Vers laquelle un collègue m’a conduit, et à la fin de laquelle j’ai pu me rendre chez le garagiste récupérer ma voiture –lavée et nettoyée qui plus est-, dotée d’un pneu tout bien réparé, pour rentrer à la maison avec, à peine, un tout petit retard !
Tout cela m’a coûté la modique somme de 30,10€… Je devrais y survivre…

Mise à jour avant déménagement…

Ce matin, avant même que pointe l’aube, j’ai mis à jour ma discothèque, activité que j’avais laissée en friche depuis quelques mois… Ce qui donne le résultat suivant pour ce qui concerne les compositeurs et groupes les mieux représentés –cliquer sur l’image pour la voir en plus grand– :

Bref, pas de grandes surprises, le quinté gagnant est le même depuis 2016, même si le tiercé gagnant a changé depuis 2015 !

J’ai commencé à encartonner les CD, du coup, les murs se retrouvent tout vides… Par précaution, j’ai pris des cartons pas trop volumineux, afin de ménager mon dos et mes efforts lors du transport ! Et j’ai même numéroté les cartons, ce qui permettra de ranger tout cela avec un semblant d’ordre par la suite…

Encore une bonne chose de faite !

… Et ce qui est fait n’est plus à faire, n’est-ce pas ? On va laisser reposer un peu tout cela avant de poser les contre-plinthes, et la pièce sera finie et prête à accueillir des meubles !
Ce parquet était le plus facile à poser, pour le coup : le système « easy clic » était vraiment d’un grand confort, et peu de découpes complexes à effectuer… Ainsi, les 20 mètres carré ont pu être achevés en cinq heures environ sans se presser, pose de l’isolant acoustique comprise. –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.