Playlist pour temps de canicule

La température caniculaire qui règne ici n’est pas propice aux longues écoutes concentrées… Il fait excessivement chaud depuis hier, et cela ne devrait pas s’arrêter avant, au mieux, ce week-end ! Du coup, entre limonade glacée et citronnade on the rocks –même pas envie de bière, ça n’étanche pas assez la soif…-, chacun essaie de survivre tant bien que mal, sachant que chaque geste équivaut à un litre perdu en sueur, à peu près… En ville, la température atteignait 38° à certains endroits, ce qui fait beaucoup ! Vivement les vacances au frais –c’est pour bientôt, mais j’aurai l’occasion d’en reparler d’ici là-.

Le port de la cravate, un peu obligatoire aujourd’hui –alors que je n’en mets plus que très rarement désormais– était juste pénible ! Idem pour les déplacements en voiture, d’autant que la climatisation de la mienne vient de rendre l’âme très inopinément et que je n’ai pas encore eu le temps de la recharger… Un voyage en four, en quelques sortes !

Du coup, en rentrant, c’est une playlist ne demandant pas trop d’efforts que j’ai rapidement élaborée –cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-et dont je profite durant la rédaction de cette brève notule.

Ce qui n’empêche pas qu’elle comporte au moins une vraie rareté, longtemps quasi-inaccessible en France : je vous laisse deviner de quel titre il s’agit ! Ça vous permettra de gagner une jolie récompense, le cas échéant ! Pour le reste, c’est plutôt bien diversifié, alternance entre du très connu, du très vivifiant et de nombreux extraits de concerts.

Inutile de détailler cet ensemble, composé de nombreux petits bijoux –la longue version de « Every breath you take » est quand même excellente, portée par la batterie claire et dynamique de Stewart Copeland-.

Playlist brève et une mise à jour…

Quasiment deux jours sans rien à me mettre entre les oreilles, du fait de journées très remplies, et qui se prolongeront par une longue demi-journée laborieuse encore, qui s’achèvera tard ce soir avant un peu de répit !

En attendant, j’ai déposé dans le lecteur de Cd cet extrait d’une déjà ancienne intégrale des symphonies de Beethoven, enregistrée entre 1976 et 1979, la troisième et dernière d’un chef inscrit dans la droite lignée des « Kapellmeister » : interprétation équilibrée et relativement sobre, pas très motorique mais aux timbres soignés. je ne m’en souvenais plus vraiment, et c’est tout-à-fait bien sans être réellement remarquable néanmoins. Le son, en revanche, est excellent dans cette édition, les 33 tours étaient nettement moins bons lors de leur parution.

J’ai profité de court intermède pour réaliser la petite mise à jour que mon ordinateur réclamait… Ça marche exactement comme avant, sauf que le réglage de volume est maintenant situé à l’extrême-gauche, alors qu’auparavant, il était à l’extrême-droite : évidemment, cela n’a rien à voir avec le « grand » long débat de l’autre soir !

Aujourd’hui, j’ai testé macOS Sierra

Hier soir vers 19h30 –heure française– OS X, qui succédait à MacOS X, est mort, et remplacé par macOS Sierra ! Le nom change, le reste change assez peu en définitive ! Après installation, tout reste à peu près comme avant en termes d’interface utilisateur –et heureusement, parce qu’il fallait changer à chaque fois ses habitudes, on n’en finirait plus…-. Grosso modo, on trouve donc toujours un bureau avec des dossiers contenant des fichiers ! Etonnant, non ?

siri_macLe truc nouveau et un peu rigolo de ce nouveau système d’exploitation, c’est Siri pour Mac, qui permet de commander, un peu, son ordinateur avec la voix, et tout cela de manière très polie. Parfois, ça marche vraiment bien, comme le montrent les deux copies d’écran –cliquer sur les images pour les voir en plus grand– : ainsi par exemple, j’ai demandé à écouter les Rolling Stones sur iTunes et l’ordinateur a obéi promptement, me proposant une liste assez habilement constituée.

itunes_siri

Parfois, cependant, les résultats obtenus vont du « Je n’ai pas compris votre demande » à des choses un peu absconses, parce que : soit je prononce mal, soit l’ordinateur est un peu dur de la feuille ! Pour le reste, pas de bug constaté pour le moment avec les logiciels de la vie courante. Même Aperture, que je n’ai pas encore réussi à remplacer, continue à fonctionner !

Pour vous, j’ai testé le tout nouvel iTunes

itunes125Petit message d’alerte ce soir vers 19h30 alors que j’écoutais tranquillement le pétulant extrait qui accompagne cette notule : mise à jour d’iTunes disponible, avec notamment une « nouvelle interface simplifiée » pour Apple Music –que je n’utilise jamais– et la possibilité future de « piloter iTunes par le biais de la voix » avec Siri –genre de commande vocale qui permet une fois sur deux d’écouter le morceau énoncé : c’est aussi lié au fait des nombreux doublons de ma discothèque virtuelle, je pense…-. Bref, tout cela annonce également une mise à jour majeure du système d’exploitation dans un futur très proche !

Installation réalisée : essayons pour voir… –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-. Evidemment, l’interface a encore été légèrement modifiée –quant à savoir si elle a été simplifiée, l’avenir le dira, mais elle est plus lisible puisque les zones de texte restent désormais d’un gris pâle qui facilité la lecture, tandis qu’auparavant, leur couleur était tributaire de la couleur dominante de l’illustration de l’album : parfois, ça piquait un peu les yeux !-, avec une mise en valeur des pochettes indéniablement améliorée au sein de l’interface.

Quelques icônes ont changé aussi –dont celle de la gestion d’Airplay, j’ai cru un moment que cette fonction avait été enterrée dans un sous-sous-menu, ce qui eût été du dernier pratique…-. Pour le reste, assez peu de changements notables, et je n’ai rien perdu suite à cette emprise à jour, même si les illustrations des albums ont mis un petit temps à retrouver un affichage rapide en mode « défilement » : la mise à jour a sans doute nettoyé quelque peu les caches !

Il ne me reste plus qu’à m’habituer à tout cela, mais l’adaptation devrait être rapide !

La radio de l’été n’est pas qu’un jeu !

RadioenligneHeureuse redécouverte, et presque par hasard, ce matin : les radios  en ligne accessibles via iTunes ! –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-. Le principe existe en effet depuis la version 1 du logiciel, mais, au départ, le flux était encodé en tout petit débit –au mieux, 128 kbits, mais souvent, beaucoup moins-. Aussi les avais-je abandonnées très vite et n’y étais-je jamais retourné, d’autant que l’offre en classique ou en blues n’était pas franchement attirante.

T260-6Ce matin, un clic « malencontreux » sur un menu déroulant m’a ramené sur l’interface des radios en ligne et je m’y suis donc un peu attardé, juste par curiosité : l’offre est désormais pléthorique, avec, en plus, des débits qui rendent certaines radios très attractives, tant en classique qu’en blues : 320 kbits injectés dans la borne Airplay, cela offre un bon confort sonore et, surtout, en zone de réception difficile, on n’a pas les soucis de réglage d’antenne des tuners, quelle que soit la qualité de ces derniers –j’en ai un vraiment excellent, mais pour un tas de raisons, la réception n’est pas exceptionnelle ici, et je n’en profite pas autant que je le souhaiterais-. En me limitant donc aux débits vraiment exploitables –256 et 320 kbits– j’ai accès à une petite dizaine de radios en ligne thématiques rien qu’en classique ou en blues : c’est Byzance, malgré l’absence de ligne éditoriale de ces diffuseurs, qui se limitent à proposer de la musique en continu.

Donc, depuis ce matin, pas de playlist faite maison, mais d’heureuses découvertes en blues sur cette excellente radio ! S’ils pouvaient, en plus, diffuser la musique avec l’affichage des pochettes des albums, ce serait juste parfait !

J’ai testé la mise à jour d’iTunes… Ça marche presque comme avant !

En début de semaine, une mise à jour d’iTunes –qui relève autant du lecteur musical et de la boutique en ligne que du gestionnaire d’iBidules, depuis plusieurs années– a été proposée, notamment, paraît-il, pour répondre aux nombreuses demandes des utilisateurs un peu déboussolés par la mise à jour précédente, qui avait nécessité un petit temps d’accommodation. A l’époque, les grincheux grincèrent, et de nouveaux grincheux trouveront bien à récriminer désormais !

La nouvelle mise à jour avait notamment pour but de simplifier la navigation, ce qui est un peu chose faite avec le rétablissement d’une barre latérale –dont, personnellement, je me passe 99% du temps, et que je continuerai à occulter puisque je réussis fort bien à m’en passer-. Le « problème », si c’en est un, c’est que des fonctions auparavant rapidement disponibles sont désormais enfouies dans des sous-menus, et du coup, un unique clic se trouve remplacé par une succession desdits clics ou par un affichage permanent de la fameuse mais moche barre latérale, ce qui, me concernant, n’est pas du dernier simple ! Pas de quoi me transformer en grincheux pour autant ! –Cliquer sur l’image pour vous rendre compte en plus grand que les changements sont assez mineurs-.

iTunes124

Au demeurant, l’ensemble reste suffisamment semblable à ce qu’il était avant pour que le tout-venant puisse assez rapidement se retrouver dans une interface qui s’est considérablement alourdie depuis la version originelle, il y a tout juste quinze ans ! Grosso modo, avant-après, c’est du pareil au même : il s’agit avant tout de s’ne servir comme d’une grosse base de données, et de tagger convenablement les albums, puis de passer par la fonction « Recherche », puissante et rapide !

Playlist mémoire de jeunesse

Playlist27032016Pour entamer cette plus courte journée de l’année et accompagner une météo fort maussade –il ne manque que la neige pour que l’illusion d’un retour de l’hiver soit parfaite !-, c’est une courte  playlist en forme de souvenirs de jeunesse qui tourne en ce moment… –Cliquer sur l’image pour la voir en plus grand-.

Plein de petits instantanés, tous aussi agréables les uns que les autres. Rien de rare ou d’inconnu, même si l’extrait de Stephan Eicher date d’avant son explosion médiatique en France, et si dans la première chanson de la liste –la photo en grand-, le solo de saxophone final –pur bijou– est remplacé par de jolies nappes de piano électrique.

Je me disais ce matin que même sans réforme du Code du travail, 2016 était une année où on travaillera plus à cause d’un calendrier vraiment taillé pour les employeurs :mrgreen: :
• 29 février travaillé !
• décalage horaire pendant un week-end de congé !!
• 1er et 8 mai tombant un dimanche !!!
Il serait temps d’organiser une manifestation avec baskets, drapeaux et cornes de brume, non ?

Playlist brève

Playlist22112015C’est dimanche, et entre diverses occupations plus ou moins intéressantes, quelques lectures et deux sorties sous la pluie et dans le froid –bientôt la neige, qui est annoncée, à peine sortis de la fin de l’été ?-, cette petite playlist, variée et plutôt pêchue, permettra de finir agréablement la journée !

Cliquer sur l’image, au format toujours aussi pratique dans le contexte d’un blog, pour la voir en plus grand-.

En guise de bonne nouvelle cependant : le Marché de Noël est malgré tout maintenu cette année, avec quelques restrictions « de sécurité », ce qui devrait me valoir quelques jolis week-ends dans les prochaines semaines 🙂 Dès samedi prochain, il sera inauguré officiellement… Et, d’ores et déjà, la ville rutile de guirlandes et autres décorations de Noël 🙂

A moi le vin chaud, la cervoise tiède, les odeurs de pain d’épice et les jolies photos !

Playlist courte

Playlist23102015Une toute petite playlist à cette heure –cliquer sur l’image pour la voir en grand-, pour bien commencer la journée et se faire plaisir avec :

une jolie voix d’une artiste qui fut une chanteuse très talentueuse avant de tout gâcher par ses addictions, malheureusement;

un très souriant solo de piano au milieu d’une chanson joliment jazzy;

un titre inédit de Neil Young très difficile à trouver, et vraiment excellent –l’une des plus belle chanson de l’artiste à mes oreilles-;

un boogie-blues bien balancé, complété d’un rock endiablé et qui commence à la guitare acoustique très virtuose et d’un quatuor à cordes soutenant William Sheller;

le solo de guitare le plus prodigieusement construit qu’il m’ait été donné d’entendre, plus de trois minutes de pur plaisir auditif : ça va d’un bariolage coloré, au début, à une montée lente mais inexorable du climax sans aucun pain et avec la sonorité inimitable de la Gibson Les Paul –extrait ci-dessous : PLAY IT LOUD AND ENJOY !-.

Playlist pour l’heure qui vient

Playlist03102015L’heure qui vient s’annonce agréable –cliquer sur l’image pour la voir en plus grand : l’embêtant, avec ce format d’image, c’est que ça oblige à écrire une notule un peu longue et donc à faire du remplissage, sinon, l’article est moche esthétiquement…-, j’ai créé une petite playlist un peu variée -vous pourrez profiter d’un petit extrait assez peu connu en fin d’article, dans le contexte de la playlist, c’est facile à deviner…– totalement « athématique » mais plutôt inscrite sous le signe d’une relative quiétude dans les sonorités –quoi que : Joey Ramone quand même…– pour débuter ce week-end, qui ne sera pas très ensoleillé paraît-il. Les foires au vin ayant débuté un peu partout, ce temps d’automne semble bien adapté néanmoins  😆 !

Je cherche notamment, pour les temps qui viennent :

• un Crozes-Hermitage –mon vin rouge préféré, assez facile à servir avec un peu tout, ce qui est du dernier pratique : n’ayant pas de cave à vin et pas toujours de temps à consacrer aux assortiments de dernière minute, un vin un peu « universel » est presque indispensable– à prix abordable –ça devient assez difficile, les prix ont eu tendance à s’envoler ces dernières années pour cette appellation : rançon du succès ?- ;

• un petit Edelzwicker –vin blanc local, la qualité peut en être très variable, mais c’est un vin de soif ravissant pour accompagner le quotidien-. De quoi occuper une partie de la matinée, donc…