Et maintenant : le retour de la cassette !

Je vous avais parlé, assez récemment, du retour du vinyle, dont les ventes avaient un peu cru ces deux dernières années -même si une analyse un peu objective en volume ne justifie sans doute pas qu’on s’en émeuve outre mesure…-.  Voici désormais qu’on nous annonce le retour de la cassette audio !

Pour qui a connu ce support, la chose est, pour le moins, surprenante ! Pour les plus jeunes, il faudra rappeler qu’à la fin des années 70 et au début des années 80, les cassettes préenregistrées se vendaient mieux que les 33 tours, auto-radio et mode du WalkMan –un genre d’iPod de l’époque…– obligent, et qu’on pouvait acheter des cassettes vierges sur lesquelles on enregistrait, à usage privé bien entendu, les 33 tours des amis et des médiathèques.

Sauf que la qualité sonore était dégradée du fait même du support magnétique : une fine bande défilant lentement –4,75 cm par seconde-, ce qui engendrait, outre une bande pesante écourtée dans l’aigu -les premières atteignaient péniblement les 12 kHz et c’est seulement les platines très coûteuses qui permettait de dépasser les 16 kHz, ce palier étant dépassé assez tardivement dans l’histoire de ce support-, un souffle non négligeable. Les derniers artifices de réduction de bruit, et notamment le fameux Dolby C, étaient à peu près parvenus à limiter ce dernier désagrément. Néanmoins, les têtes des lecteurs-enregistreurs de cassettes avaient tendance à s’encrasser relativement rapidement -il fallait les nettoyer au coton-tige et à l’alcool, mais également les démagnétiser régulièrement- et les phénomènes de pleurage n’étaient pas rares, les courroies d’entraînement du mécanisme n’étant pas inusables.

Très honnêtement, un fichier •mp3, même compressé à 128 kbits, est nettement supérieur, d’autant que les codecs de compression ont évolué très favorablement depuis l’apparition de ce format, à la fin des années 90.

Je n’ai donc aucune nostalgie de la chose. Mon autoradio n’accepte plus les cassettes depuis une bonne douzaine d’années et je n’ai plus de WalkMan depuis encore bien plus longtemps. Je me souviens par contre avec fierté de ma très performante platine-cassettes –cliquer sur limage pour la voir en plus grand-qui offrait une bande passante frôlent les 18 kHz sur des bandes « normales » et les 19,5 kHz avec des bandes au chrome –celles qui sont présentées sur l’image accompagnant cette notule : le « 90 » indique que la durée de la cassette est de 90 minutes, soit 45 minutes par face. Il existait aussi des C60 pour 60 minutes et des C120 pour 120 minutes, mais ces dernières avaient tendance à « faire des nouilles », la bande étant trop longue pour le support-, le tout en proposant un excellent rapport signal / bruit –mesure du niveau de souffle-.

Mais, de là à la regretter, il y a un pas que je ne franchirai pas ! La nostalgie, camarade…

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer