Chronique prémonitoire (hier parle de demain)

Par hasard, en fouillant dans les archives en ligne de la revue Gramophone, accessibles numériquement depuis leur tout premier numéro –avril 1923-, je suis tombé sur cette réponse prémonitoire, dans le numéro d’avril 1970, au courrier d’un lecteur, qui voulait savoir comment on écouterait la musique enregistrée 20 ans après. –Cliquer sur l’image pour lire confortablement ce petit texte-.

La réponse du chroniqueur est assez bien détaillée, et celui-ci fait preuve d’un remarquable sens de l’anticipation conceptuelle, puisqu’il annonce, outre • la miniaturisation sans cesse accrue des appareils, • l’apparition des écoutes multi-canaux et de l’image pour les années 90 –les premiers DVD ont été commercialisés en 1996, mais, dès 1978, le coûteux et encombrant Laser-Disc multicanal pré-existait-, et, à l’horizon 2010, • la dématérialisation des supports et l’écoute en ligne à partir de « banques de données » –tant pour l’écoute de musique que pour le visionnage de films ou la lecture de revues, journaux et livres– : le premier iPad, qui permettait en particulier de faire tout cela, a justement été lancé en 2010, et a largement contribué à populariser ce concept. En revanche, il n’avait pas prévu le phénomène « LP revival » !

Finalement, avec un peu de jugeote, on peut savoir depuis hier, voire avant-hier, de quoi demain sera fait ! Prochaine –et ultime ?– étape : la connexion directe, par télépathie à une gigantesque intelligence artificielle…

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer